Biomasse Normandie : association au carrefour de la valorisation énergétique et agronomique de la biomasse

Vous êtes ici :

Accueil > Généralités

Généralités

Le bois : un combustible propre 

Contrairement aux combustibles fossiles et fissiles, le bois ne fait pas courir de risques aux générations futures. Il ne contient pas de soufre et génère peu de polluants sauf lorsqu'il est brûlé dans des appareils à faible rendement ou à l'air libre. Lorsque la combustion s'effectue conformément aux normes en vigueur dans des chaudières automatiques, les rejets sont divisés par 40 pour le monoxyde de carbone (CO) et par 5 pour les poussières.

Bien gérer les forêts contribue en outre à recycler le gaz carbonique, y compris celui émis par la combustion du bois, qui est fixé par les végétaux en phase de croissance.

Quant à la fraction des bois usagés ayant subi un traitement, elle doit être brûlée dans des installations spécifiques équipées de filtres pour piéger les métaux lourds et les polluants chimiques. 

 

Des filières complémentaires 

On distingue en France trois domaines d'application du bois-énergie :

  • Le chauffage domestique, en forte progression depuis 2006. Les matériels les plus courants sont les appareils indépendants accompagnant notamment le chauffage électrique.
  • L'industrie du bois, pour couvrir les besoins de process (essentiellement séchage).
  • Le chauffage collectif dans l'habitat et le tertiaire.

Dans ce dernier domaine (chaufferies automatiques), il convient de distinguer deux logiques :

  • Les chaufferies de taille moyenne (de 150 kW à 1 MW). Développées plutôt en milieu rural, ces installations mobilisent des ressources forestières et bocagères et contribuent à créer des activités locales.
  • En substitution du fioul et de plus en plus souvent du gaz naturel, les chaufferies d'une puissance supérieure à 1MW, alimentant en chaleur un ou plusieurs clients. L'attente des maîtres d'ouvrage est avant tout économique, c'est-à-dire une chaleur renouvelable à coût inférieur à celui obtenu à partir d'énergies fossiles, les aspects environnementaux et sociaux étant aussi un élément de la décision.

Compte tenu de sa démographie et d'une forte tradition de chauffage au bois, la France est le premier pays consommateur de bois-énergie en Europe. Toutefois, lorsque ce chiffre est ramené au nombre d'habitants, ce sont les pays qui ont le plus développé le chauffage collectif au bois (Finlande, Suède, Autriche et Danemark) qui occupent les premiers rangs. Ces pays sont d'ailleurs ceux qui ont permis à la technologie de progresser à grands pas depuis plus d'une vingtaine d'années.

Liens utiles

ADEME - Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

AMORCE - Association de collectivités territoriales et de professionnels pour une bonne gestion locale des déchets et de l'énergie

ATEE - Association Technique Energie Environnement

CADDET - Site en anglais consacré aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique

CIBE - Comité interprofessionnel du bois-énergie, ayant pour champ d'intervention le chauffage collectif et industriel au bois dans l'habitat et le tertiaire et les réseaux de chaleur.

COSTIC - Centre d'études et de formation Génie Climatique

DGEC - Direction Générale de l'Énergie et du Climat

Energie Plus - Magazine technique de l'ATEE

EurActiv.com - Portail Internet consacré aux politiques européennes - Section Énergie

Le Bois International - Magazine hebdomadaire pour les professionnels de la filière bois

Normandie Forêver - Association pour la réduction des émissions de CO2 notamment par la séquestration de carbone en forêt.

Observatoire des énergies renouvelables - Eur'Observer


Autres liens utiles

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com

Crédit partenaires financeurs

Site financé avec l'aide de

Moteur de recherche

Animations graphiques