Biomasse Normandie : association au carrefour de la valorisation énergétique et agronomique de la biomasse

Vous êtes ici :

Brûlage à l'air libre et enfouissement

MOTS CLES

Nuisances / Interdictions / mauvaises pratiques / gaspillage énergétique

Source : cpepesc
Destruction en plein air ou enfouissement de résidus ligneux (rémanents forestiers, branches d'élagage, tailles de haies, broussailles, palettes usagées, bois de rebut...).

Le brûlage est souvent pratiqué par les forestiers, les entreprises chargées de l'entretien des espaces verts et les particuliers.
Il constitue une source de nuisances non négligeable : 

  • pollution atmosphérique (dégagement de poussières et de monoxyde de carbone...) ; 
  • dégradation du sol et des végétaux à proximité du site de brûlage ; 
  • problèmes de sécurité.

A ce titre, il est interdit par le règlement sanitaire départemental, tout en étant toléré pour les particuliers par arrêté préfectoral à certaines périodes de l'année ; l'enfouissement n'est plus autorisé pour les déchets végétaux mais réservé aux déchets ultimes.

En l'absence de solutions alternatives, ces pratiques malheureusement perdurent. Elles deviennent franchement condamnables lorsque des programmes de chaufferies bois offrent des débouchés à ces matières secondaires, dont l'élimination à la sauvette et en pure perte représente un gaspillage inexcusable.

Références bibliographiques

Biomasse Normandie (2008), Cahier 38, Combustion du bois et émissions gazeuses et particulaires en 17 questions-réponses - Le Bois International, 40 pages. 

Conseils généraux, Réglement sanitaire départemental.

Organismes ressource

Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME)

Comité interprofessionnel du bois-énergie (CIBE)

Conseil général


Autres liens utiles

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com

Crédit partenaires financeurs

Site financé avec l'aide de

Moteur de recherche

Animations graphiques